Adding life to years
Text size:

Un référent fragilité pour agir en prévention


Un référent fragilité pour agir en prévention

Summary

La Ville de Saint-Etienne en collaboration avec les acteurs gérontologiques de son territoire a souhaité développer une politique ambitieuse de prévention graduée du vieillissement en créant un poste de “Référent fragilité”.
L’objectif est de pouvoir anticiper des situations de fragilité rencontrées par les personnes âgées et les aidants familiaux en privilégiant une approche multifactorielle, prenant en compte l’ensemble des déterminants sanitaires et socio-environnementaux.
L’analyse des situations signalées comme préoccupantes par les personnes elles-mêmes, leur famille, leur environnement de proximité ou tout professionnel de l’action sociale, médico-sociale ou de santé se fait au cours d’une visite à domicile et donne lieu à des préconisations avec, si nécessaire, un accompagnement dans leur mise en œuvre.
Les aidants familiaux, très souvent mobilisés pour accompagner un proche en situation de fragilité font également partie du public cible afin de prévenir un épuisement qui peut conduire à une remise en cause du maintien à domicile.
Par ailleurs, lors de la demande d’entrée en Résidence Autonomie, les seniors sont orientés sur l’hôpital de jour “fragilité” du Centre Hospitalier pour un bilan afin de mieux évaluer leur état de santé et de disposer de résultats complets et à jour.
Ce projet s’inscrit dans une démarche de territoire coordonnée par le Gérontopôle Auvergne Rhône-Alpes pour la création d’une plateforme de prévention pour une longévité en bonne santé. Les acteurs principaux au sein de cette plateforme sont le CHU de Saint-Etienne avec le service d’hospitalisation de jour, la Mutualité de la Loire, l’association AIMV et la Ville de Saint-Etienne.

Website: http://www.saint-etienne.fr/saint%C3%A9-vous/seniors/mieux-vivre-%C3%A2ge-%C3%A0-saint-%C3%A9tienne

Key facts

Main target group: Vulnerable older people (e.g. at risk or victims of abuse, living alone, poor etc.)

Sector(s): Health, Information and communication, Social protection

Desired outcome for older people:
Meet their basic needs

Other issues the Age-friendly practice aims to address:
  • Ageing in place
  • Disasters and emergencies

Contact details

Name: Gérard DUPLAIN

Email address: gerard.duplain@saint-etienne.fr


Age-friendly practice in detail (click to expand):

Engaging the wider community

Project lead: Local authorities

Others involved in the project:
  • Social or health care provider

How collaboration worked: Afin de favoriser la coopération et développer une coordination des acteurs entre le secteur du domicile, du social et médico-social et du sanitaire, l’ensemble des professionnels de ces secteurs est associé: – le CHU et son service d’hospitalisation de jour pour bilan pluridisciplinaire, – le Département via la Maison Loire Autonomie pour la mise en place de plans d’aide Caisses de retraite ou Allocation personnalisée d’autonomie, – les services sociaux et les professionnels de santé : médecins, infirmiers, pharmaciens… pour le repérage des personnes fragiles et pour la mise en œuvre des préconisations, – les structures sociales de proximité (Centres sociaux, Amicales laïques, Clubs seniors…) et les services de maintien à domicile pour la diffusion de l’information et le signalement des personnes en difficulté, – le service de portage de repas à domicile du CCAS avec une formation des porteurs de repas à la veille active pour un repérage des situations à risque, – le réseau de bénévoles mis en place par la Ville pour lutter contre l’isolement des personnes âgées par des visites de convivialité

Older people’s involvement: Older people were not directly involved

Moving forward

Has the impact of this age-friendly practice been analysed: Yes

Was the impact positive or negative:
Positive

Please share with us what you found in detail:
Au cours de l’année 2018, le Référent fragilité a été saisi de 153 signalements. Les raisons de ces signalements mettent en évidence la problématique de la santé (physique et psychique) et la diminution voire la perte du lien social entrainant un profond isolement, dont le nombre est toujours croissant. Par ailleurs, un certain nombre de personnes âgées vivent dans une précarité économique et environnementale déjà dégradée. Le profil sociologique des personnes âgées évaluées fait ressortir une majorité de femme, âgée de + de 75 ans et vivant seule. Le nombre d’orientations et préconisations formulées suite aux évaluations individuelles réalisées sont, selon les 4 principaux axes suivants, de: – 58 personnes pour un bilan fragilité en hôpital de jour, – 61 personnes pour l’organisation de leur maintien à domicile, – 42 personnes conseillées pour une entrée en institution – 39 personnes ont bénéficié d’actions de lutte contre l’isolement. NB : la somme de ces orientations est supérieure au nombre de signalements car une même personne peut se voir proposer plusieurs préconisations.

Feedback:
Certaines personnes ayant bénéficié d’une évaluation de leur situation par le Référent Fragilité et du bilan proposé par l’Hôpital de jour, acceptent de témoigner au cours de journées d’information à destination du public seniors. Elles expliquent les intérêts de cette démarche préventive et peuvent faire tomber certaines résistances liées à la difficulté des personnes à se mobiliser pour agir en prévention.

Expansion plans:
Ce projet est encore récent. Il a fait la preuve d’un réel service rendu, toutefois il demande a être régulièrement évalué afin de le recentrer sur l’objectif initial de prévention et/ou éventuellement de le faire évoluer vers des missions d’accompagnement et de coordination de situations complexes. Le Référent fragilité pourrait également développer des actions collectives de prévention en proposant des ateliers thématiques (Equilibre, Nutrition, Mémoire, Activités physiques adaptées…) et des conférences d’information.

Looking back

Challenges:
– Manque de connaissance du dispositif : > renfort de la communication, mobilisation d’autres acteurs (commerçants, pharmaciens…) – Déficit de formation des professionnels dans le repérage et l’évaluation de la fragilité : > développer des actions de formation “prévention du vieillissement” – Situations signalées ne relevant pas de la prévention mais plutôt de la prise en charge de la perte d’autonomie ou de maintien à domicile trop problématique : > évolution du poste de référent vers de l’accompagnement et de la coordination des situations complexes, nouvelles missions à évaluer – Difficultés des seniors à intégrer les messages de prévention et donc à anticiper les démarches : > campagnes de promotion de prévention à réitérer – Difficultés des aidants familiaux à demander de l’aide et à connaître l’offre proposée : > campagnes d’information à réitérer