Mesure de la hauteur de l'utérus depuis la symphyse pubienne (HU) pendant la grossesse pour la détection des problèmes de croissance fœtale

Close-up of an "obstetric tape" used to determine the size of the uterus and to monitor the development of the baby.

Mesure de la hauteur de l'utérus depuis la symphyse pubienne (HU) pendant la grossesse pour la détection des problèmes de croissance fœtale

Résumé de la BSG

Principaux résultats

  • Aucun essai comparant la mesure de la hauteur utérine (HU) depuis la symphyse pubienne à la mesure échographique en série de la croissance fœtale n'a pu être identifié.
  • La comparaison entre la mesure de la hauteur utérine et la palpation abdominale n'a mis en évidence aucune différence en ce qui concerne l'incidence du petit poids pour l'âge gestationnel ou la mortalité périnatale.

Données factuelles incluses dans cette analyse documentaire

Un essai comparatif randomisé portant sur 1639 femmes a été inclus dans cette analyse documentaire. Les patientes ont été randomisées à 14 semaines de grossesse en deux groupes, le premier bénéficiant d'une mesure de la HA à partir de 28 semaines et le second de palpations abdominales et d'une mesure avec un mètre-ruban non gradué.

Évaluation de la qualité

Cet essai était de bonne qualité méthodologique. L'utilisation de la technique en aveugle n'était pas mentionnée.

Implications cliniques

Aucune différence n'a été observée entre l'utilisation de la mesure de la hauteur utérine et la palpation abdominale en ce qui concerne la détection du petit poids pour l'âge gestationnel, la mortalité périnatale, l'hypoglycémie néonatale, l'admission en pouponnière, l'induction du travail et la césarienne. Aucune comparaison avec des mesures échographiques n'a pu être évaluée. Les données sont insuffisantes pour déconseiller la mesure de la HA.

Recherches supplémentaires

À la lumière des résultats, et considérant l'utilisation répandue de la mesure de la hauteur utérine dans les pays à revenu faible et élevé, de nouveaux essais sont nécessaires afin d'évaluer son efficacité pour détecter une anomalie de croissance fœtale.


Analyse documentaire Cochrane

Citation: Robert Peter Japaraj, Ho Jacqueline J, Valliapan Jayabalan, Sivasangari Subramaniam. Symphysial fundal height (SFH) measurement in pregnancy for detecting abnormal fetal growth. Cochrane Database of Systematic Reviews 2015, Issue 9. Art. No.: CD008136. DOI:10.1002/14651858.CD008136.pub3.

Résumé

Contexte

La hauteur utérine (HU) est couramment mesurée, principalement afin de détecter un retard de croissance intra-utérin (RCIU). Un RCIU non diagnostiqué pourrait entraîner le décès du fœtus ainsi qu'une augmentation de la mortalité et de la morbidité périnatales.

Objectifs

L'objectif de cette analyse documentaire est de comparer la mesure de la HU par rapport à la mesure échographique en série de paramètres fœtaux ou à la palpation clinique, pour la détection d'une croissance fœtale anormale (RCIU et grande taille pour l'âge gestationnel) et l'amélioration des résultats périnatals.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (14 juillet 2015) et dans les listes bibliographiques des articles identifiés.

Critères de sélection

Essais comparatifs randomisés, y compris les essais quasi-randomisés et randomisés en grappes, portant sur des femmes enceintes d'un seul fœtus d'au moins 20 semaines d'âge gestationnel et comparant la mesure de la HU par mètre-ruban à la mesure échographique en série de paramètres fœtaux ou à la palpation clinique utilisant des repères anatomiques.

Collecte et analyse des données

Deux auteurs de l'analyse documentaire ont évalué les essais pour l'inclusion ainsi que leurs risques de biais, ont extrait les données et en ont vérifié l'exactitude, et ce, de manière indépendante.

Principaux résultats

Un essai portant sur 1639 femmes a été inclus dans l'analyse documentaire. Il comparait la mesure de la HU à la palpation abdominale clinique.

Aucune différence n'a été observée en ce qui concerne les deux principaux critères de jugement rapportés: l'incidence du petit poids pour l'âge gestationnel [risque relatif (RR)= 1,32 (intervalle de confiance (IC) 95: de 0,92 à 1,90), preuves de faible qualité] et le décès périnatal [RR= 1,25 (IC95: de 0,38 à 4,07); 1639 participantes, preuves de faible qualité]. Il n'y avait pas de données sur la détection néonatale de la grande taille pour l'âge gestationnel (définie différemment par les auteurs). Aucune différence n'a été observée en ce qui concerne les critères de jugement secondaires rapportés d'hypoglycémie néonatale, d'admission à la pouponnière, d'admission à la pouponnière pour cause de RCIU (preuves de faible qualité), d'induction du travail et de césarienne (preuves de très faible qualité). L'essai inclus n'a pas abordé les autres critères de jugement spécifiés dans le tableau de « Résumé des résultats » (décès intra-utérin, développement neurologique dans l'enfance). Le logiciel GRADEpro a été utilisé pour évaluer la qualité des preuves. Le déclassement des données reposait sur l'inclusion d'une seule petite étude à risque de biais imprécis et l'intervalle de confiance large franchissant la ligne d'effet nul.

Conclusions des auteurs

On ne dispose pas de suffisamment d'éléments probants pour déterminer si les mesures de la HU sont efficaces pour la détection du RCIU. Nous ne pouvons donc pas recommander une quelconque modification de la pratique actuelle. D'autres essais cliniques sont nécessaires.